VMworld 2018 – Technology Superpowers !

Pour le second jour, nous commençons, comme la majorité des personnes qui sont au VMworld, par assister à la General Session: une v-Keynote.

Jean-Pierre Brulard - Vice-président et directeur général, Europe, Moyen-Orient et Afrique (EMEA) - commence la session en annonçant que nous sommes 10 000 présents… C’est vrai que la salle est bondée pour le VMworld des 20 ans de VMware et les 10 ans de la filiale EVMware et les 10 ans de la filiale Européenne.

Arrive ensuite Pat Gelsinger, VMware CEO et visionnaire du cloud en général, pour animer la majeure partie de la session.

Depuis 20 ans, VMware a bien changé, et son environnement aussi. A propos de NSX, Pat ose lancer un

Networking will never be the same again

VMware montre aussi son attention à son impact sur l’environnement en annonçant être à présent une société au bilan carbone neutre dans ses opérations quotidiennes. Selon leurs estimations, ils ont aussi permis d’économiser la production de l’équivalent de 4 ans de production de carbone d’un pays comme le Royaume Uni depuis 20 ans. Si le chiffre est difficilement vérifiable, il y a tout de même un impact certain.

Ray O ‘Farrel, VMware CTO, monte ensuite sur scène pour une démonstration d’App Defense, le produit de protection des applications déployées sur une infrastructure VMware et disponible dans la “licence” vSphere Platinium ou, et c’est une nouveauté, “vCloud Suite Platinium”. Basé sur une phase d’apprentissage du comportement d’une application, AD est ensuite capable de verrouiller son comportement et d’alerter en cas de modification de celui-ci: à vous d’appliquer la réponse appropriée: autoriser le changement, ou le traiter comme une menace.

VMware annonce ensuite la disponibilité de VMware Cloud Foundation 3.5. Un outil d’automatisation du déploiement d’infrastructures Cloud, hybrides, basée sur des produits et offres membres du programme VMware Cloud Certified.

Rapide présentation d’Amazon RDS sur une infrastructure VMware, où qu’elle soit, avec l’ajout, dans la console AWS, de Custom AZ. On voit bien le rapprochement qui s’opère en ce moment entre le monde du public et du private cloud avec des produits croisés.

Retour de Ray sur scène pour une triple démonstration:

  • Moderniser les applications à l’aide du cloud IBM (un gros partenaire de VMware)
  • Un scénario de disaster recovery basé sur VMware on AWS et la gestion de l’elastic DRS qui commande ou libère pour vous des hosts en cas de changement de consommations de resources.
  • CloudHealth, un outil de gestion de coûts qui permet d’analyser les différents comptes chez vos clouds provider et peut être d’économiser de l’argent en ajustant la taille de vos réservations, d’instances.

C’est le moment de lâcher la bombe: VMware vient d’acquérir Heptio, une société spécialisé dans Kubernetes ! Clairement, les containeurs ont leur place ici et VMware annonce en même temps VMware Cloud PKS, avec tous les outils nécessaires pour lancer K8S sur votre plateforme de virtualisation VMware: Azure, AWS, GCE ou On-Premise. Pour la démonstration ça sera le tour de Wendy Cartee, cheffe de produit PKS.

Suit une présentation de Workspace One Intelligence mais je suis moins convaincu/intéressé par cet outil de gestion de parcs de terminaux. La même chose pour Concord, le blockchain by VMware, que j’ai du mal à appréhender.

Ray pour sa dernière intervention, arrive sur scène avec un Raspberry-Pi en main pour annoncer qu’ESXi, peut (en interne uniquement pour le moment) tourner sur ce petit appareil à 30 $/€ !!! ESXi sur ARM arrive et cela sera certainement une prochaine révolution pour le monde des datacenters.